THE JOKER - DELUXE EDITION

ÉDITION LIMITÉE 300 PIÈCES

  • Commercial State

1 615,38 € 1 615,38 € H.T 1615.38 EUR

1 615,38 €

This combination does not exist.

Sold out!

THE JOKER - DELUXE EDITION
L : 57 CM x P : 52 CM x H : 72 CM
RESINE PVC METAL LEDS
TRIMESTRE 3/4 - 2023
300 PIECES
THE JOKER - DELUXE EDITION
L : 57 CM x P : 52 CM x H : 72 CM
RESINE PVC METAL LEDS
TRIMESTRE 3/4 - 2023
300 PIECES

Son passage dans les rues sombres de Gotham city n’avait pas échappé à Batman HQS+… Il rode dans les parages pour nous conter son histoire, ou plutôt 2 histoires, grâce à son nouveau concept de scènes interchangeables : voici l’inimitable The Joker - Deluxe Edition - HQS Dioramax (1/6) !

Dans la première version de l’histoire, le Joker est secouru par Harley Quinn mettant son plan à exécution pour le faire évader d’Arkham. Le nom du sinistrement célèbre Arkham Azylum figure dans ses imposantes lettres capitales sur la clôture dont les pics dissuasifs rappellent une chauve-souris. En plaçant le panneau « Danger Do Not Enter » à l’intérieur de la grille, le Joker se retrouve devant l’asile et ses portes blindées taguées par sa criminelle dévouée. On y observe des messages en rouge tels que Puddin, le surnom affectueux qu’elle donne au Joker accompagné d’un cœur, « Free the Joker » (Libérez le Joker), son rire emblématique HAHA sur le logo d'Arkham ou encore ses 4 carreaux symboliques. Alors qu’il s’évade de l’asile, le Joker, chevilles et poignets menottés, porte sa tenue orange de détenu inspirée des costumes des criminels enfermés à Arkham et plus particulièrement du comics Batman v1. JUIN (06) 1940. dans lequel il fait sa première apparition. On remarque alors son numéro de matricule BV 1061940 inscrit sur les deux côtés de son uniforme de prisonnier. Tout comme son ennemi juré préféré Batman HQS+, le Joker a été conçu en s’inspirant des designs de Jim Lee, son maquillage clownesque outrancier tranchant avec sa chevelure verte et ses lèvres rouge sang encadrant son gigantesque sourire acéré.

S’exfiltrant de l’asile suspendu à un ballon verdâtre, sa sortie de scène annonce la couleur… L’idée de ce ballon rempli de gaz hilarant est tirée du film Batman de 1989, son design rappelant l’expression excentrique de celle qui l’aide à s’évader. On remarque alors que le ruban aux couleurs symboliques de Harley Quinn maintient une bombe attachée au ballon, tandis que le détonateur trouve refuge dans la main gauche du Joker… Portant fièrement leur uniforme tiré du comics Arkham Asylum Living hell, les 3 gardes surveillant l’entrée, eux, n’ont aucune chance de s’échapper... Contenues initialement dans un sac marron, des bouteilles libèrent leur gaz hilarant en résine transparente verdâtre, semblable au ballon, asphyxiant ou projetant dans les airs les officiers aussitôt démis de leur fonction. Ces dernières vernies et peintes dans des tons roses et verts arborent le sourire dément du Joker et son caractéristique HAHA en guise de revendication. Mettant fin à leur agonie, deux hyènes enragées leur sautent à la gorge, les cartes virevoltant autour de leurs proies s’inspirant de la carte Joker parue dans la première histoire du super-vilain. Les animaux de compagnie de Harley Quinn, Bud et Lou, retrouvés en version miniature sur le porte-clé attaché au ballon, portent leur collier rouge à pic et exécutent joyeusement les ordres sanglants de leur maitresse. Accroché à la caméra de surveillance, le marteau rouge et noir de Harley Quinn se balance, tandis que les LED de la lampe torche, du digicode et du projecteur tagué mettent en lumière la stratégie infaillible de la talentueuse joueuse qui remporte la partie avec la sortie spectaculaire de son Joker !

Dans la seconde interprétation de l’histoire, le Joker fait une intrusion spectaculaire dans l’Asile d’Arkham pour y semer à son tour la panique et le chaos. En retournant la porte blindée présentant le logo du sinistre lieu de détention et en accrochant la pancarte « Danger Do Not Enter » au grillage extérieur, le Joker se retrouve à l’intérieur de l’asile. Inspiré des designs de Jim Lee, le personnage est ici remplacé par sa version portant son emblématique costume 3 pièces violet, vert et orangé avec sa fleur et sa canne dorée assorties, ainsi que ses gants et ses Richelieu vernies noirs et blancs. Infiltré dans ce lieu de terreur grâce à son ballon verdâtre interchangeable, son design n’est pas sans rappeler l’expression excentrique de celle qui l’a aidé à mettre en œuvre son plan toxique. Asphyxiés par le gaz en résine transparente verdâtre s’échappant des bouteilles aux couleurs singulières du Joker, les 3 gardes pris de surprise n’ont pas le temps de réagir et encore moins de respirer... Les LED du projecteur, de la lampe torche et du digicode de la porte mettent simultanément en lumière la réussite de l’opération menée de main de maître par le Joker et l’incapacité des gardes à riposter. Son sourire acéré et son emblématique HAHA recouvrent le socle noir, le Joker riant à pleines dents du cynisme des événements. La dame de cœur l’ayant aidé à remporter la partie, voici la prochaine carte à jouer pour conquérir Gotham City !

*Les effets de fumée seront améliorés à la production.

Direction artistique, concept et peinture : l'équipe Tsume